Quel poste à souder pas cher choisir?

Pour s’assurer d’avoir une bonne liaison entre deux métaux, il est nécessaire de les souder. Dans ce cas, la technique de soudure peut se présenter sous trois formes, soit elle se fait à flamme, soit, à l’arc ou en dernier lieu, au fer. Dans tous les cas, un poste a souder est nécessaire pour effectuer le travail. Cependant, ce ne sont pas tous les postes qui sont fiables et peuvent octroyer un travail sans faille. En ce sens qu’il y a différents postes de soudure pour différents usages et diverses marques et types qui peuvent répondre ou non aux exigences des utilisateurs. À cet effet, j’ai fais pour vous un article qui permettra de définir la meilleure option de postes à souder. Le tableau comparatif ci-dessous vous permet de comparer, choisir et acheter un poste a souder chez notre partenaire amazon.

Commander au meilleur prix un poster à souder sur Amazon

Guide comparatif des meilleurs poste à souder pas cher

DésignationAperçuCaractéristiques
Poste à souder à l'arc digital 160 A Inverter Silex France ®

- Dimensions du produit (L x l x h): 37 x 18 x 32 cm
- Type d'alimentation: Filaire électrique
- Puissance: 160 Watts
Stanley 460081 Poste à Souder Shunt

- Poste à souder à l'arc 160 A maxi
- Idéal pour Soudage acier/fonte, Ferronnerie, Serrurerie, Tôlerie, Réparation de pièces métalliques
Einhell 1574970 Poste à souder BT-GW 150

- Tension : 230 V / 50 Hz - - Courant de soudage : 25-120 A (max 150 A)
- Diamètre fil : 0,6-0,8 mm
- Tension à vide : 48 V
- Sécurité : 16 A

Tigmig TIG DC TM 200 HF Poste à souder Inverter Tig amorçage haute fréquence

- Alimentation de 230 V
- Fréquence : 50-60 HZ
- Plage de réglage du courant : 10-200 amp, ventilateur
- Cycle de travail TIG 60 %
Stanley 460180 Poste à souder inverter 160 A

- Style: Poste à Arc
- Voltage: 230 Volts
Courant maximum: 160 A

Le fonctionnement d’un poste a souder

image poste a souder

Un poste a souder tient le rôle de transformateur, mais il peut effectuer plusieurs autres tâches également. En effet, d’après mon expérience, on peut trouver quelques caractéristiques qui permettent de démarquer les différentes sortes de postes à souder. Parmi ceux-là, j’ai pu remarquer que la plupart des postes à soudure fonctionnent sur un secteur électrique. Hormis celui qui marche avec un groupe électrogène. De ce fait, l’alimentation se fait sur un courant de 220 V monophasé, mais il peut aussi être fonctionnel à partir d’un secteur triphasé à 380 V. A cet égard, si le branchement se fait sur du monophasé, vous aurez une puissance de soudure de moins de 200 A. Et bien sûr, l’intensité sera beaucoup plus forte si vous optez pour le triphasé. Dans ce cas, vous aurez jusqu’à 600 A de puissance dans le soudage. Toujours dans les caractéristiques, si vous voulez choisir ce qui vous convient, mon conseil c’est de vérifier le courant que le poste à souder délivre. Il y a également la tension à vide qui caractérise son bon fonctionnement, ainsi que le type de courant qu’il délivre, c’est-à-dire, qu’il soit alternatif ou continu. De ce fait, concernant la puissance du courant, cela peut varier en fonction de la technique de soudage. Dans ce cas, si vous avez besoin d’une soudure intense, il faut voir du côté de l’électrode. Plus sa taille est conséquente plus vous aurez une puissance élevée. Concernant la tension à vide, elle sera à définir à partir des bornes du poste a souder. Cette tension est à vérifier avant que l’appareil délivre du courant pour effectuer la soudure. Mon expérience m’a permis de voir que c’est cette tension qui va définir si l’arc électrique est bien stable, et donc, la facilitation de l’amorçage.

Les différents types de postes a souder

Poste de soudureIl existe trois grandes catégories de postes à souder sur le marché. Dans ce cas, soit il est à flamme, à fer ou à l’arc. Ainsi, si vous choisissez un poste à souder à flamme, je vous recommande de choisir entre ceux qui fonctionnent avec une lampe à souder ou avec un chalumeau oxygène ou à gaz. Pour le premier, il y aura une combustion de gaz. La flamme sera ainsi gérée à partir d’une pression et d’une torche sur la tête de l’appareil et dont la température peut atteindre 700 °C. Concernant le deuxième type de poste dans la catégorie des appareils à flamme, j’ai pu remarquer que la flamme est actionnée par le mélange entre l’oxygène et acétylène. Mon constat est que si vous voulez du soudage bien puissant, c’est cet appareil qu’il vous faut. Il peut délivrer une chaleur jusqu’à 3000 °C. A noter qu’il est possible de régler cette température. Pour ce qui est du troisième type à gaz, c’est le propane ou le butane qui va provoquer la présence de flamme. À cet égard, vous aurez une torche sur l’embout de l’appareil qui brûlera en permanence durant l’utilisation, et qui délivrera une flamme de 1500 °C. La deuxième catégorie de poste a souder et celle au fer. Dans ce cas, vous devez juste faire chauffer une pointe en fer et de diriger cette dernière sur les aciers à assembler. J’ai constaté qu’en reliant le poste à un secteur électrique, le fer sur son embout peut délivrer jusqu’à 400 °C. Ce qui va faire fondre et fusionner les deux métaux. Il en est de même pour la station de soudage, un autre type de poste à souder au fer. Mais dans ce cas, j’ai eu l’agréable surprise que le fer permet de régler le soudage avec précision et sous une température de 5000 °C. Enfin, pour la catégorie à l’arc, on peut avoir 4 types. Soit, votre poste a souder est à l’arc et délivre jusqu’à 3600 °C, soit de type MIG-MAG. Ce dernier type de poste appelé poste a souder MIG est utile pour les travaux de haute intensité, étant donné qu’il pourra donner aussi jusqu’à 3600 °C. Enfin, vous avez les postes à souder TIG que je trouve être le meilleur avec 4500 °C de puissance délivrée, et le poste à inverter qui s’utilise même à une tension de 50V.

Le poste à souder autonome

Le poste à souder autonome est spécial du fait que j’ai pu le monter directement à partir d’un groupe électrogène. Dans ce cas, j’ai fais son installation en sortie de génératrice et il a pu délivrer une puissance de soudage comme j’ai voulu. Cela, juste en régulant le moteur du groupe. Pour ce qui est de sa spécificité, j’ai pu faire démarrer le groupe qui actionne mon poste à souder avec de l’essence sans plomb. Mais ce qui le rend agréable, c’est qu’il est transportable n’importe où. Étant très léger, j’ai même pu le mettre dans le coffre de ma voiture pour une utilisation expresse à la campagne. Il me suffisait de faire fonctionner l’appareil avec de l’essence. Pour ce qui est de sa puissance, malgré le fait qu’il soit portatif et autonome, il n’en démérite pas. En effet, j’ai eu l’agréable surprise à certains temps qu’il était possible de faire monter sa puissance à 500 A pour avoir une très bonne intensité de soudage. Il faut dire aussi que mon poste à souder autonome est de type brouette. Mais dans tous les cas, il est bien possible de trouver sur le marché des appareils beaucoup moins performants tout en étant toujours pratique et donc, de moindre taille. Dans ce cas, les postes à souder peuvent offrir entre 180 A et 200 A de puissance. En somme, ce type de poste est un véritable transformateur. Toutefois, il se démarque par sa praticité, étant donné qu’on peut le transporter partout et il est également possible de l’installer sur un groupe électrogène. Mais ce qui le rend vraiment unique, c’est son caractère autonome. Ainsi dit, il n’a pas besoin de branchement sur un secteur électrique pour pouvoir fonctionner. Il est donc très utile si vous allez loin et que votre destination nécessite un travail de soudage. C’est l’appareil qui pourra vous accompagner efficacement.

Le poste à souder à gaz

poste a souder a gazLe poste a souder à gaz (exemple de poste a souder TIG) se démarque tout de suite parce qu’il trimbale une bouteille à gaz derrière lui. Donc, ici aussi quand je l’ai pris en main, je n’avais pas besoin de branchement à un secteur électrique, ce qui est déjà un bon point. Pour ce qui est de son fonctionnement, tous les postes à souder à gaz marchent grâce à un mélange de gaz de type butane et propane. Cela est encore un autre avantage, étant donné que j’ai pu m’en procurer dans la station du coin. En fait, ce sont des types de gaz en bouteille très facile à trouver. De ce fait, avec la petite torche sur la tête de l’appareil, j’ai actionné l’appareil et j’ai pu avoir facilement une flamme d’une température de 1500 °C. Ce qui est bien avec le poste à souder à gaz, c’est que la flamme qu’il délivre est réglable. Mais également, l’intensité de la flamme dure plus longtemps que pour la flamme d’une lampe à souder par exemple. J’ai pu remarquer sur le marché que ce type de poste se décline en appareil à oxygaz. Ce qui le différencie de sa paire, c’est qu’en plus du besoin d’une bouteille à gaz, vous aurez aussi besoin d’une autre bouteille à oxygène pour avoir une flamme plus intense. Bref, le poste à gaz est donc un système qui regroupe une bouteille de propane ou de butane associée à un chalumeau dont l’embout peut être interchangé. Toujours dans sa spécificité, le poste est toujours monté sur un petit chariot. Ce dernier permet de le transporter partout dans l’atelier ou en dehors. Et en général, il trimbale également 2 bouteilles à gaz rempli d’oxygène et de propane ou de butane. Ces gaz ont pour rôle de provoquer une flamme au niveau du chalumeau en soufflant la torche.

L’importance du refroidissement

Avec la progression de l’utilisation, on constatera que la température du courant de soudage va augmenter considérablement. De ce fait, il y aura une grande montée de chaleur au niveau du poste à souder, au fur et à mesure que vous faites de la soudure. Par conséquent, l’appareil va perdre sa capacité à donner un maximum d’intensité. En outre, si vous voulez acheter un poste a souder pas cher, il faut contrôler l’intensité fournie sur un certain cycle, car la puissance diffusée au tout début de son fonctionnement ne sera plus la même après une certain temps. À d’autres égards, il faut savoir que si vous voulez avoir un poste au meilleur rendement, il est nécessaire de vérifier la fabrication de l’appareil et surtout son système de refroidissement. En somme, un poste qui ne dispose pas de dispositif de refroidissement ne sera pas efficace sur une longue durée. Dans ce cadre, le taux de marche ou fonctionnement est défini en ampères, mais aussi en pourcentage. Sa définition se fera ainsi sur une durée de 10 min, avec une intensité de chaleur de 40 °C. Ainsi, si on a 250 A à 40 %, cela signifiera que durant une période où la température a été maintenue à une chaleur constante, la puissance fournie sera de 250 A durant une durée de 6 min de soudure et 4 min de pause à une chaleur de 40 °C. Pour ce qui est du refroidissement, ce système est primordial dans le poste a souder. En effet, si mon objectif est de réaliser une ligne continue de soudure et non un soudage point par point, avoir ce système permet de contenir le niveau d’intensité fourni par l’appareil, et donc, de garder au maximum la constance du travail et sa qualité. Ainsi, si on a un système de ventilation bien à point, cela permettra d’augmenter l’intensité de l’appareil pour la soudure, car il fera augmenter le taux de fonctionnement. Son rôle, dans ce cas, c’est d’assurer le refroidissement du transformateur.

Comment choisir le poste a souder adapté

Poste à souderPour le choix du poste a souder, il faut tenir compte de plusieurs paramètres. Cela dépend de la performance, mais aussi de la capacité de l’appareil à souder. Ces critères impacteront sur le prix et donc aussi, sur le choix. Par ailleurs, il y a aussi la cible qui devra être bien définie. Dans ce cas, il y a des postes à souder qui peuvent travailler des métaux de types inox, alu, ou encore le cuivre et autres. Mais il y a aussi le paramètre épaisseur de l’objet à souder qui doit définir le choix. Ainsi, si vous voulez avoir quelque chose de durable et une soudure de qualité sur du métal, je vous conseille le poste a souder à arc. Comme vue en amont, il délivre une puissance très élevée pour faire fondre efficacement le métal. De ce fait, les matières seront bien diluées pour avoir une fusion parfaite. Mais toujours dans le choix, il est possible que vous n’ayez pas besoin d’acheter du neuf. Dans ce cas, il y a des appareils d’occasion qui sont disponibles sur le marché. Néanmoins, son acquisition doit se faire avec minutie, et il faut faire très attention dans le choix. De ce fait, demandez à chaque fois au vendeur de faire une démonstration de ses capacités en le mettant en marche. Dans ce cas, il ne faut pas juste se fier à une représentation de l’arc, mais vraiment une action de soudure. Quant au tarif, l’occasion ne doit pas dépasser les 50 % du prix du neuf. Je vous conseille dans ce cas de détecter les ventes aux enchères pour trouver de bons appareils d’occasion pour pas cher. Un autre point à contrôler lorsqu’on achète en occasion, c’est de vérifier si tous les éléments du poste a souder sont bien au complet. Cela devra comprendre, la torche ainsi que le porte-bobine pour conducteur. Il comprendra également le porte-électrode ainsi que la gaine et les conduits. Enfin, exigez à ce que l’achat soit apposé de la marque NF ou CE. L’une de ces dernières doit se situer sur la façade l’appareil.

L’entretien du matériel

soudure-arc

Comme tous les types d’appareils, les postes de soudure ont besoin de précaution dans leurs utilisations, mais aussi d’un bon entretien. Cela vous évitera des désagréments en cours d’usage, comme les pannes ou les soudures qui ne sont pas de qualité. De ce fait, je recommande qu’avant de faire l’inspection et l’entretien du poste à souder, il faut tout d’abord débrancher le poste ou de le mettre hors contact. Vous devez également penser à ne pas travailler sur un poste encore chaud. Dans ce cas, il est nécessaire de le laisser se refroidir. Un point très important est que le moteur de la machine ne supporte pas la poussière. De ce fait, prenez le temps de le dépoussiérer de temps en temps. Autrement, vos diodes et transformateurs peuvent subir des dommages avant termes et même de surchauffer. Pour faire cette action, éviter les torchons mouillés, mais un appareil qui peut faire des jets d’air serait beaucoup plus approprié, ou un souffleur. Dans tous les cas, l’outil en contact avec le poste à souder devra toujours être sec. Une fois l’appareil refroidi, nettoyez la buse à gaz. Cette étape doit se faire après chaque usage afin d’éviter que des tâches de métaux se forment sur cette buse. Ces tâches sont provoquées par les jets de métal en fusion issus du soudage. Il faut également contrôler la fente de sortie de la buse porte courant. Dans ce cas, il est nécessaire de veiller à ce que cette fente ne s’élargisse pas. Autrement, il sera nécessaire de la changer. Et dans l’usage, la torche ne doit en aucun cas subir de choc et ne devra pas tomber. Sinon, elle ne sera plus fonctionnelle. Enfin, veillez à toujours effectuer le nettoyage de l’intérieur de l’appareil. Cela, en dépoussiérant le plus fréquemment possible afin d’éviter que des couches de détritus s’y forment. Mais à part tout ceci, il faut prévoir des entretiens spécifiques sur l’appareil. Cela doit se faire par un technicien qui dispose d’une attestation sur la norme CEI 26-29.

Commander au meilleur prix un poste à souder sur amazon

Le poste a souder est sans aucun doute un appareil efficace et utile dans le quotidien de ceux qui utilisent le métal comme outil de travail. Cependant, il y a aussi les postes qui sont adaptés pour un usage domestique qui peut être utile en déplacement. Du fait de sa praticité dans la liaison et la fusion du métal, il doit être choisi de manière pertinente. En effet, la puissance délivrée par chaque appareil n’est pas la même et le résultat qu’il offre sur chaque type de métal n’est pas similaire. Ainsi, il est essentiel de le choisir selon le besoin et la fréquence d’utilisation pour qu’il soit bien efficace.

 

A lire aussi: Poste a souder semi automatique

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer